Dossier : Les huiles essentielles au service de votre beauté

Huiles Essentielles

Comme vous avez pu le constater j’aime et j’utilise beaucoup les huiles essentielles. Mais dans le fond c’est quoi exactement ? Et ça apporte quoi concrètement je vais vous donner la réponse que moi j’ai trouvé mais histoire d’alléger le texte un peu je vais vous le présenter en trois parties.

I/ Qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des liquides concentrés issus de différentes parties (racines, feuilles, fleurs …) de plantes aromatiques. Naturellement odorantes elles sont dotées de diverses propriétés, et ont de multiples applications (bains, compresses, inhalations etc.).

II/ Méthodes de fabrication

  • Il existe plusieurs méthodes pour extraire ces huiles la plus répandue est la distillation à vapeur : c’est la méthode la plus ancienne. Pour cela on utilise un alambic. Le procédé consiste à faire passer de la vapeur à basse pression dans une cuve contenant des plantes. En effet on ne peux pas placer les plantes de l’eau bouillante car cela aurait pour effet de détruire une partie des précieuses propriétés des plantes. La vapeur entraîne les petites poches d’huiles essentielles contenues dans la plante. L’alambic est relié à un vase de florentin (essencier) qui a pour fonction de séparer l’eau de l’huile par densité puisque l’eau et plus légère que l’huile. De cette méthode on retire donc de l’huile essentielle et de l’hydrolat (ou eau florale).

 Petit exemple: il faut 4 tonnes de roses de Damas pour produire 1 litre d’huile essentielle. On peut comprendre alors que            les 2ml de cette huile essentielle coûte 50 euro.

(1)distillation_FR

  • Il y a ensuite l’expression à froid : cette technique est principalement utilisée pour les agrumes. Placées dans système mécanique dont les parois sont recouvertes de pics de métal on les presse à froid pour en extraire l’huile  

fruit-15408_1280

  • L’absolue, on l’utilise pour des arômes qui ne peuvent être extrait par distillation parce que trop délicate comme par exemple le jasmin. Les plantes sont recouvertes de solvants volatiles tel que l’hexane que l’on fait chauffer. Après évaporation on obtient une pâte nommée « concrète ». Cette dernière est diluée dans de l’alcool éthylique, l’objectif étant de séparer les particules aromatiques. Ensuite On filtre la solution pour en éliminer les impuretés et après distillation on obtient un « absolue ». Même s’il est vrai qu’on obtient un produit à la senteur exquise j’en utilise rarement à cause de solvant car je pense qu’il est reste toujours une trace et que c’est donc moins pur qu’une huile essentielle. De plus l’absolue à un prix plutôt élevé.

flower-363278_1280

  • l’enfleurage est un procédé qui n’existe quasiment plus parce que très fastidieux trop coûteux. C’est cette technique que l’on utilisait autrefois pour extraire les parfums des fleurs délicates. Il consiste à enduire une plaque de verre de graisse purifiée et inodore. On y dépose ensuite des fleurs fraîches que l’on remplace tous les jours  sur une période d’un à deux mois. Le résultat obtenu est un parfum solide.

red-rose-320868_1280

  • Et enfin l’extraction au CO2 c’est une technique plutôt récente puisque mise au point dans les années 1980. Le solvant utilisé est le dioxyde de carbone(qui est inerte et non toxique) cela donne un produit qui se rapproche des huiles essentielles pour l’instant compte tenu du prix de l’équipement c’est un produit qui coûte cher.

Voilà un petit résumé de la fabrication des huiles essentielles. Dans un prochain article je vous expliquerai comment les choisir et enfin quelles sont celles qui sont le plus utile pour la peau, les cheveux etc..

Je vous souhaite un bon dimanche et n’hésitez pas à me laisser vos commentaires.

Facebook https://www.facebook.com/pages/Floralys/426826374103454?ref=aymt_homepage_panel

Twitter : https://twitter.com/Floralysworld

Pinterest : http://www.pinterest.com/floralysworld

(1) image extraite de ce site http://www.union-nature.com/fr/extraction.html

3 Comments