Nomenclature INCI (deuxième partie)

Nomenclature INCI (Deuxième partie)

girl-47193_1280

Même si nous avons vu qu’elle comporte des limites la liste INCI nous permet de décrypter les ingrédients de nos cosmétiques et voici une petite liste d’ingrédients qu’il vaut mieux éviter que ce soit pour des raisons de santé ou des raisons écologiques.

  • Les Huiles Minérales : Ce n’est pas par hasard que j’ai choisi de les citer en premier c’est parce qu’on les dans de nombreux cosmétiques conventionnels. Dérivées de la pétrochimie, elles favorisent l’hydratation de la peau car elles forment un film imperméable sur cette dernière et empêche ainsi à l’eau de s’évaporer. Je ne sais pas pour vous mais l’idée de m’enduire de pétrole (aussi transformé soit il) m’écoeure. Si elles sont « sans danger » pour l’homme  (et je dis met des gros guillemets ici )  sauf pour les personnes hypersensibles, elles représentent un véritable danger pour la planète d’autant qu’elles sont quasiment insolubles dans l’eau. On les retrouve sous les noms : mineral oil, petrolatum, paraffinum liquidum,cera microcristallina, vaseline, etc…

  • Les Parabènes : Ce sont des des agents de conservations, ils pénètrent rapidement la peau et sont reconnus pour leur interférence avec le système endocrinien (fonctions hormonales) ils sont interdits en France depuis 2011 mais ce n’est pas le cas dans tous les pays du monde. Pour les reconnaître sachez que leurs noms finissent le plus souvent par  « paraben » comme par exemple : methylparaben, ethylparaben, butylparaben, propylparaben, phénylparaben etc.

  • Les Polymères : Également à base de pétrole ce sont des épaississants, leur but est d’apporter une touche de douceur aux cosmétiques. Leur processus de fabrication nécessite l’usage d’une chimie lourde et polluante notamment avec du 1,4 dioxane qui est un agent cancérigène potentiel et qui de surcroît ne se dégrade pas bien une fois dans la nature. Il existe bien des polymères sans 1,4dioxane mais il nous est impossible à nous consommateurs de faire la différence entre les deux puisqu’ils portent le même nom. Les polymères apparaissent sur les étiquettes sous les noms suivants : PEG, PPG, polypropylène, -cellulose, etc.

gas-43874_1280

  • Les Silicones : Ce sont eux qui donnent un effet glissant à votre gel douche ou votre shampooing préféré. Loin de nourrir la peau ils y forment une barrière résistante. Il a été démontré qu’ils mettent plus d’une centaine d’années à se dégrader dans l’environnement pourtant on les retrouve dans quasiment tous les cosmétiques conventionnels. Ils finissent par  « one » ou « ane » comme : dimethicone. stearyl dimethicone, cyclohexsiloxane, etc.

  •  Le Sodium Laureth Sulfate : Employé massivement dans les produits moussants tels que les shampooings les gels douche, dentifrices etc. est composé puissant. Longtemps utilisé en mécanique pour nettoyer les moteurs c’est un détergent efficace et peut coûteux. Ils produisent une belle mousse irritants pour les yeux et la peau ils assèchent cette dernière et nuisent à l’organisme, de plus lorsqu’ils se retrouvent dans la nature ils mettent beaucoup de temps à être éliminés (je me demande encore pourquoi ce produit est considéré comme un produit sûr mais bon).

  • Les Parfums : C’est un de mes préférés, c’est très ironique je vous rassure, en sous ce terme peut se cacher tout et n’importe quoi environ 3000 produits chimiques sont utilisés dans la fabrication de parfums ou fragances.  Irritants, ils peuvent causés : migraines, symptômes asthmatiques, allergies et consort. Le problème c’est que lors de la fabrication ils n’y a pas seulement des produits odorants qui entrent dans la composition mais également des produits ( comme les phtalates) qui visent à augmenter la performance (sentir meilleur, plus longtemps etc.)  Sachez qu’une senteur d’origine naturelle comme les huiles essentielles sera indiquée de son nom botanique sur l’étiquette donc en latin.

bunny-160914_1280

  • L’EDTA : Mais c’est quoi cette affaire là encore ? Un autre conservateur, il est antioxygène mais malheureusement c’est aussi un polluant fort toxique on l’utilise notamment dans l’industrie du papier et la photo.
  • Le Triclosan : Agent antibactérien, antiviral il est aussi utilisé comme conservateur. Le triclosan est un produit synthétique  irritant pour la peau et les yeux. Il pénètre la peau et est suspecté de perturber le système hormonal. Il est de plus très toxique pour les organismes aquatiques.
  • Formaldéhyde (libérateurs de) : Ces ingrédients au contact de l’eau (n’oublions pas que la majorité des produits cosmétiques contiennent de l’eau) libèrent de façon lente mais continue de petites quantités de Formaldéhyde, ce qu’il faut savoir c’est que ce dernier est cancérigène reconnu, allergène, Il est naturellement présent dans la nature mais pas dans les concentrations qu’on retrouvent dans l’industrie. Si la réglementation sur la concentration de formaldéhyde est très précise il n’y en a pas sur les produits qui en dégagent. Sur les étiquettes rechercher les noms suivants : DMDM hydantoin, polyquaternium 10, quarternium 15, quaternium 18, diazolidinyl urea, imidiazolidinyl urea,methenamine, methylsothiazolinone, chlorphenesin etc. 

earth-11593_1280

Bon je pourrais continuer pendant des heures mais pour ceux veulent en savoir plus voici trois liens pour vous aider à approfondir vos recherches.

http://www.notre-planete.info/ecologie/eco-citoyen/ingredients_chimiques_cosmetiques.php

http://www.davidsuzuki.org/fr/champs-dintervention/sante/enjeux-et-recherche/substances-toxiques/les-12-ingredients-a-eviter-dans-les-produits-de-beaute/

http://www.consoglobe.com/comment-reperer-ingredients-nocifs-cosmetique-cg

Je vous dis à très bientôt sachez que je suis ouverte à des suggestions d’articles si vous avez une idée vous pouvez me laisser moi un commentaire.

1 Comment

  • Et le dentifrice ? (suite) | Floralysworld août 24, 2015 (3:59 )

    […] sur ces ingrédients vous pouvez consulter cet article que j’ai rédigé en juin dernier: https://floralysworld.wordpress.com/2015/06/30/nomenclature-inci-deuxieme-partie […]